BioCoutureEt voilà, le stratum corneum, la couche cornée, perd son statut de dernière ligne de défense. Il lui faut céder sa place au « stratum microbium » (1). Imaginez à la surface de la peau un écosystème, un monde composé de milliards de micro-organismes directement impliqués dans l’équilibre et la protection de la peau. Un monde dont la composition nous serait aussi spécifique que nos empreintes digitales ou notre ADN, une véritable signature micro-biologique ! Je est un autre disait Rimbaud.