La cosmétique a rarement de l’humour. Le maquillage, parfois. Mais le soin est emprunt de gravité. Les premières ridules détruisent les belles insouciances. Les « images de la beauté », altières, toujours un brin condescendantes, deviennent le point de fuite d’un regard à jamais anxiogène sur notre propre image ! Le soin est ainsi une chose sérieuse. Un truc de grande personne. Donc sans esprit. Sans humour. Triste.

Penser le cosmétique comme un objet de mode, c’est changer de paradigme. Proposer un rapport tout à la fois frivole et absolument essentiel au soin. Ne jamais renoncer au style. Pour rien au monde sacrifier l’esprit. C’est ce qui donne de l’allure. Et la vie sans allure, ça ne ressemble franchement pas à grand chose.

Voilà pour la théorie. Reste à trouver la manière.

Ou le talent ! Car le style est avant tout une question de personne.

Sandra Massonnat est de celles dont l’esprit et les mots redécoupent la réalité en prodigieux origami – révélant en un geste plein d’humour et d’incise des univers autrement plus magiques. Les marques parmi les plus intéressantes et les plus malines du moment ne s’y trompent pas. Elles lui confient l’agitation des idées, les noms et les textes de produits promis à de fabuleux destins, la création de nouveaux concepts…

Et parce que Sandra ne s’arrête jamais là, elle crée Miss Ferling. Une façon de laisser libre cours à ses envies en formes de chemins de traverse – se donner la possibilité d’inventer une marque à son rythme, au grée de ses belles idées.

Et en quelques années, ses créations naissent comme autant de perles tissant un monde bien à elle. « Le Baume des Tigresses », « Pattes Arrières », « Kiss me Sweet Mona », « Envolée Belle », « Baume du dodo »… On attend chaque nouveau produit comme une véritable surprise. Une nouvelle histoire. Ici point de segmentation classique. L’ennuyeuse logique du soin s’efface devant le plaisir de se faire du bien ! Les lancements tiennent davantage de la collection que de l’extension de franchises…

Les formules n’en sont pas moins soignées. Sandra est exigeante. Elle connaît assez la formulation et les matières premières pour que sa signature ne s’arrête pas au dehors : chaque formule, chaque texture a son attention. A une époque où l’arrogance se vend à prix d’or, Miss Ferling propose des produits fins à prix léger.

Un nouvel univers donc… Mais auquel la distribution classique ne peut totalement rendre hommage. Car les créations de Miss Ferling sont de véritables produits frontière entre la mode et la cosmétique. Ils ont la qualité du soin et l’esprit de la mode. On aimerait donc pouvoir les trouver dans des lieux capables de livrer totalement l’esprit de la marque…

Alors le site est un premier pas. Vers une nouvelle façon de penser la cosmétique. Vers l’avènement d’un nouvelle Maison ?

Le site de Miss Ferling