En passant devant L’Herbe à Savon, petite boutique de la rue d’Assas toute dédiée à la cosmétique bio, la vitrine m’a rappelé que de nouvelles énergies animent le mouvement naturel : la dernière collection We Love NY chez Honoré des Prés réveille les codes du genre. L’image est radicalement ludique et urbaine. Les parfums sont saisissants et jouent la nature à la ville avec quelque chose de très vif et coloré comme seule New York sait l’inspirer. Autant pour la nature triste.

J’entre évidemment. Nous parlons un moment de ces nouvelles marques bio avec une écriture très soignée, des textures fines et sensorielles, des marques comme 2Moss chez qui l’exigence naturelle ne cède rien ni à l’efficacité ni au plaisir. On y retrouve l’amour du produit. Et c’est exactement ce que Frédérique Warnet nous communique dans sa boutique – partager des découvertes, ce qui fait toute la qualité d’un produit, dans le détail et pas seulement dans le discours !

Ces acteurs redéfinissent le naturel et tendent à s’affirmer pleinement sur le territoire de la cosmétique et du parfum.

Autre rencontre, même idée : la toute jeune Iroisie. Leur approche des textures est remarquable. Elle procède d’un travail de fond au croisement des contraintes de formulation du bio et d’une envie de touchers “plaisir” - le Masque Fraîcheur Intense et le Sérum Précieux sont particulièrement réussis ; certes, les noms ne sont pas très enchanteurs, mais c’est un début ! D’ailleurs la “belle histoire” n’est pas le plus important. Chacun de leurs produits a été élaboré dans le cadre de protocoles de soins très précis. Le produit doit convaincre autant par l’expérience des sens que par l’efficacité. Et ça marche ! D’entrée, la marque s’est vue référencée chez Isetan à Tokyo.

En ces temps de certitudes effondrées et de marques en quête de sens, il est rafraîchissant de voir de nouveaux créateurs qui concentrent toute leur attention à imaginer de beaux produits… tout simplement !

Pour partager les plaisirs du printemps:

L’Herbe à Savon, 27, rue d’Assas

Honoré des Prés

Iroisie

2Moss

Photo Stéphane Martinelli / Honoré des Prés